Novembre : Anne Montaut et Cécile Cros à la galerie des Arts de Trèbes

Exposition à la galerie des Arts de Trèbes du 11 au 30 novembre 2011,
« Là aussi se rassembleront les aigles »
Anne Montaut, invitée d´honneur :
Commémorée, en train de se faire ou prête à se déclarer, la guerre est omniprésente. La civilisation est hantée par la barbarie, destructrice et régénératrice, fondatrice.
Entre les récits des anciens combattants, les images et les objets qui racontent « leur guerre » et les résumés des livres d´histoire, il y a toute la distance qui sépare la vision de l´individu sur le terrain du point de vue global, stratégique, statistique. Anne Montaut a choisi d´explorer la mémoire collective de notre siècle au point de rencontre entre le particulier et l´universel, là où la guerre a touché sa propre famille, où la blessure d´un grand-père a marqué son enfance : « la Grande Guerre », celle de 14-18, fournit la matière de ce travail photographique, enquête et reconstitution qui, sous les drapeaux, retrouve les hommes…
Cécile Cros :
C´est lors d´une conversation entre amis qu´est venue cette constatation que les poilus des monuments aux morts sont souvent très différents. Et c´est devenu intéressant de voir quelle place leur est réservée, quel matériau a été choisi qui peut traduire l´opulence d´un village, mais surtout c´est dans la diversité des expressions que j´aime ces statues.
Certains sont représentés les armes à la main et le pas en avant, d´autres sont très classiques un mince sourire à l´air triste sous la moustache, quelques-uns sont présentés blessés, d´autres agonisants ou morts.
Mes « préférés » sont ceux de Thézan à l´air dubitatif et de Talairan qui bourre sa pipe. Parfois un personnage les accompagne, souvent une figure féminine représentant la République ou la victoire qui les soutient dans la souffrance ou les couvre de lauriers, celui de Montséret cache derrière lui et protège de sa main une femme qui elle-même tient un petit enfant dans ses bras: incarnations de la France? de la patrie? Enfin, et ce n´est que mon impression, certains ont des traits vraiment proches de ceux des gars du pays, c´est le cas à Capendu ou Ginestas.
C´est l´attachement à « mon petit pays » qui fait que j´ai commencé ma collection dans l´Aude. Ce département qui pourtant était si loin du front de la guerre et a été profondément meurtri.



Galerie des Arts
Avenue Pierre Curie
11800 Trèbes
04.68.78.57.96
Du lundi au samedi
10H00-12H00/15H00-19H00

©Anne Montaut

©Cécile Cros

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s